03 JUIN 14 0 commentaire
5 juin 2014 – On se dit tout sur l’hospitalisation à domicile de la Dracénie

5 juin 2014 – On se dit tout sur l’hospitalisation à domicile de la Dracénie

Le service d’hospitalisation à domicile (HAD) de la Polyclinique Notre Dame à Draguignan organise une réunion d’information-débat le 5 juin 2014, en présence de l’Agence Régionale de Santé. A cette occasion, les médecins généralistes de la région et les équipes du service HAD confronteront leurs expériences et traceront le bilan 2013 de l’HAD. Toutes les questions seront abordées : critères d’inclusion, l’organisation du service ou encore  la prévention des douleurs liées aux soins... Cette réunion d’information et d’échange entre l’équipe de l’HAD et les médecins généralistes est capitale. Pour le Dr Frédéric BERNARD, médecin coordonnateur de l’HAD : « Il est important que les attentes des médecins traitants qui, au quotidien, prennent médicalement en charge les patients à leur domicile, soient entendues et influent sur les choix stratégiques et organisationnels de l’HAD. »

 

En France, l’HAD a le vent en poupe. Fortement encouragée par les pouvoirs publics, elle permet de dispenser au domicile du malade des soins médicaux et paramédicaux de qualité, en toute sécurité, dans un cadre de vie connu et réconfortant. Précisions des infirmières coordinatrices de l’HAD, Nathalie, Sonia et Fabienne:« L’HAD est adaptée à différents types de patients : adultes ou enfants, et à différentes formes de prises en charge : oncologie, cardio-vasculaires, maladies infectieuses, neurologie, post chirurgie, médecine ou rééducation. Nous assurons une astreinte 24h/24, 7j/7.»

 

En Dracénie, l’Hospitalisation à domicile semble rencontrer un succès tout particulier.  « Il est vrai que les patients l’expriment clairement : lorsque les conditions le permettent, ils souhaitent conserver le plus d’autonomie possible en restant à domicile, au plus près de leurs familles et de leur environnement, explique Anne-Catherine RIGAUX, responsable de l’HAD de la polyclinique Notre Dame. Quand on est pris en en charge chez soi, dans un cadre qu’on connaît, qu’on peut recevoir des visites plus facilement qu’à l’hôpital, et qu’on bénéficie en même temps de solutions adaptées à ses problèmes de santé, il est plus facile de vivre sa maladie. ». Aux soins sont associés le soutien d’un psychologue et dans la mise en place d’aide à domicile celui de l’assistante sociale.

 

Ainsi, le nombre des patients pris en charge augmente régulièrement. Depuis l’ouverture de l’HAD de la Dracénie en octobre 2007, 880 patients ont été pris en charge, qui représentent 82 500 journées d’hospitalisation organisées pour leur maintien ou retour à domicile. 

 

Les journalistes sont les bienvenus ce 5 juin 2014, à partir de 19h30, à La Résidence « Helles Seniors », 167 avenue du 551e Bataillon de parachutistes américains, à Draguignan. 

 

Un cocktail dinatoire sera préparé par Benjamin COLLOMBAT, chef étoilé du restaurant « Coté Rue » à Draguignan.

Ajouter un commentaire

Ajouter un message

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

 

Partager cet article avec un ami

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

 

Votre message a bien été envoyé.